Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 articles avec visual kei

D’Espairs Ray Chronique : Zénaïde Caffet

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

D’Espairs Ray Chronique : Zénaïde Caffet

D’Espairs Ray, un très gros coup de cœur, un coup de foudre, même ! Malheureusement le groupe n’existe plus aujourd’hui mais il demeure à mon sens une très belle figure qui a traversé le genre Visual kei, ou Deburo kei, plus exactement. Un sous-genre, plutôt. Orienté vers un style visuel et musical plus sombre, évoquant un malaise, sorte d’amertume, illustré par le nom du groupe lui-même : Rayon de Désespoir, représentatif d’une partie de la jeunesse japonaise des années 90, peut être perdue entre traditions et modernisme, et sans doute aussi influencée par la dépression post « miracle économique » dont on situe l’apogée en 1988 mais surtout perdue dans l’adolescence comme nombre de jeunes gens à travers le monde.
C’est en Septembre 1999 que le groupe voit le jour, constitué de ses quatre membres androgynes et ténébreux : Hizumi au chant, Karyu à la guitare, Zero à la basse et Tsukasa à la batterie. Et ils osent. Audacieux, leur son incontestablement métal, rock alternatif est férocement enrichie par des envolées de « matières » musicales sonnant pop, électro, bruitiste, ethnique aussi selon les époques, rendant un effet de texture et de relief qui interpelle. Il s’agit d’une musique qui nous pose et nous emmène à la fois, lourde et hypnotique. J’ai surtout un énorme coup de cœur pour la voix, parfois stridente mais le plus souvent d’une tessiture envoutante, chaleureuse et qui en même temps contrebalance le côté hypnotique de leur musique, et nous permet, avec peine, de garder un pied sur terre. A croire qu’ils ne sont pas musiciens mais des apprentis sorciers, qui explorent, découvrent des combinaisons improbables et qui pourtant se révèlent chaque fois sublimes.
Côté discographie, ils ont réalisés 8 albums en dix ans : Terrors (2001), Born (2004), Coll:set (2005), MIЯROR (2007), Redeemer puis Immortal la même année (2009), Monsters (2010), et Antique (2011) et une bonne quinzaine de singles et Maxis, tous plus surprenants les uns que les autres, éclectiques et fidèles à leur genre et toujours des succès.
En 2003, la sortie du maxi single Garnet, réputé comme étant leur plus belle réussite auprès des fans, les propulse à la première place du top Oricon Indie.
Au Japon ils participent à de nombreux évènements : s’ils montent sur scène dès le début, avec notamment une tournée de douze dates en 2002 au Japon, il faudra attendre Octobre 2004 pour les découvrir en Europe pour la tournée « Wollust ward dem Wurm gegeben » avec une date à Berlin et à Paris, et au cours de laquelle ils feront l’objet d’un reportage sur Arte. Ils reviendront en Europe plus précisément à Munich et au Trabendo à Paris en 2005.
Très actifs, on retiendra leur passage sur des évènements comme en 2003, le Stylish wave '03 Mega force et le Beauti-fools Fest 03, évènement organisé par le célèbre magazine Fools Mate et très médiatisé.
On retiendra surtout la participation de D’ESPAIRS RAY en 2008 au festival Taste of Chaos aux Etats-Unis, où il présentera sa dernière compo : Kamikaze.
On note aussi en mars 2010, la sortie de leur best-of Immorta en Europe puis l’annonce d’une tournée mondiale pour la présentation de l’album: Human-clad Monsters aux États-Unis, Russie, Allemagne, Hongrie, Pologne, Italie et Canada.
Dès le début, les singles, les albums, les billets de concerts s’arrachent comme des petits pains et le groupe se fait une place sur la scène internationale.
La sortie de Monster marque un tournant dans leur univers, et plus largement dans la musique rock où Tsukasa parlera de « Digital Metal ».
Malheureusement, l’aventure cesse en 2011 où D ESPAIRS RAY annonce une pause de plusieurs mois afin qu’Hizumi soigne une infection des cordes vocales, hélas, le groupe se sépare le 15 juin 2011 en raison de ce trouble de santé qui laissera les fans dans un profond désarroi…
Et moi je suis bien embarrassée quand au choix des titres à vous suggérer tant leurs compos diffèrent et excellent toutes autant que les autres…






Chronique : Zénaïde Caffet

Publié dans Hors les murs, visual kei

Partager cet article

Repost 0

Halloween Junky Orchestra Hyde / Chronique : Zénaïde Caffet

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

Halloween Junky Orchestra Hyde / Chronique : Zénaïde Caffet

Un nom de circonstance à quelques jours d’Halloween. Un nom choisi, en l’occurrence, puisqu’il désigne les membres d’un groupe qui s’est formé pour l’occasion, en Octobre 2012, des artistes venus d’horizons différents puisque les uns comme les autres étaient déjà engagés et réputés dans des groupes déjà existants ou en solo. Cette formation e donc juste été conçue pour une série de concert en ce mois d’Octobre 2012, reprise l’année suivante mais avec le détachement de l’un des membres, Acid Black Cherry qui réalisera son propre concept d’Halloween. Il est notoire que le cosplay et / ou le visual kei est courant au Japon, c’est pourquoi l’implication des artistes, dont plusieurs flirtant avec la tendance visual kei, est incontournable pour ce genre d’évènement, d’autant que les « zombis partys » remportent toujours un franc succès. Ainsi, nous pouvons citer des emblèmes comme Hyde, alors chanteur du groupe Vamps et son guitariste K.A.Z, ou encore Acid Black Cherry, mais aussi des artistes tels que Daigo, Tomoko Kawase dans ses deux rôles Tommy February6 et Tommy Heavenly6, Anna Tsuchiya,Tatsuro( Mucc) tous illustres en leur genre .


Il serait trop fastidieux de présenter chacun d’entre eux ici, mais je vous invite vivement, vous qui lisez ces lignes, à vous intéresser à leur musique vraiment bien différenciée les uns des autres.
Je m’attarde cependant au sujet de Hyde aujourd’hui (à ne pas confondre avec Hide, vu dans la précédente chronique et qui était membre de X-Japan)


Hyde, a d’abord commencé guitariste dans Jerusalem’s Rod . Son large spectre vocal l’a tout de suite propulsé au chant du groupe l’Arc en Ciel (Laruku) dès 1991 et dont il deviendra l’auteur. L’Arc en ciel, constitué de Tetsu (basse), Hyde (chant), Ken (guitare) et Yukihiro (batterie) était, comme beaucoup de groupe japonais au cours de leur évolution, influencé par la tendance VK. Plusieurs de leur titres : (Driver's High 1er opening de Great Teacher Onizuka, Ready Steady Go, second opening de Fullmetal Alchemist (2004 et 2005), Daybreak's Bell, 1er opening de Mobile Suit Gundam 00, mais aussi le générique de fin du film Final Fantaisy(2001), ou encore le jeu musical « Osu! Tatakae! Ōendan » sur Nintendo DS au Japon( 2005), et aussi connu en Occident sous le nom : Elite Beat Agents, BO de l'anime Seirei no Moribito(2007).) ont fait l’objet de plusieurs génériques d’animes et leur ont valu une reconnaissance internationale


D’un point de vue discographique, l’Arc en Ciel a effectué un très gros travail. Dès 1993, quand la formation a été stabilisée, ils sortent DUNE, qui remporte un fier succès et ils signent dès l’année suivante chez Sony Records et sortent Tierra second succès, dont s’ensuit Heavenly et une tournée en 1995 dont la totalité des billets du dernier concert est vendue en 28 minutes. Un nouvel album, True, voit le jour en 1996. En 1997, une autre tournée commence au Tokyo Dome par le concert Reincarnation, présentant un record avec la vente de 56 000 billets en seulement quatre minutes.
Un autre album en 1998, Heart, annonçant un tour colossal de 56 concerts dans 47 villes.
En 1999, sortie simultanée des deux derniers albums du groupe : Ark et Ray, francs succès de nouveau puis, une autre tournée : le Grand Cross Conclusion, rassemblant 650 000 personnes.
En 2000, l’album Real sort, ainsi qu’une nouvelle production de Hyde, tomarunner VS laruku, deuxième volet du jeu vidéo Tomarunner sur PSX, un jeu de course dans lequel on peut incarner les membres du groupe.
Un CD best of sort en 2001. Le groupe marque un temps de pause où chacun se consacre à ses projets solos .
L’Arc en Ciel donne une série de concerts à Shibuya en 2003, sort l’album Smile en 2004 et gagne les Etats-Unis pour un concert à Baltimore. En 2005, l’album Awake voit le jour, et Laruku tourne au Japon, en Chine et en Corée du Sud. En 2006, chaque membre reprend ses projets respectifs alors que pendant ce temps, le JPOP Café de Shibuya connu pour la mise en place d’évènements autour de groupes de Jrock, consacre exclusivement l’été à la mise en lumière de L’Arc en Ciel pour ses 15 ans. Les menus sont choisis par les membres du groupe et les plats portent le nom de leurs titres. A l’occasion de cet anniversaire, le groupe effectue deux concerts rétrospectifs au Tokyo Dôme rediffusés via la chaîne privée WOWOW vers 25 pays, puis fera l’objet d’un DVD. Lors de ces concerts, Laruku annonce la sortie du DVD CHRONICLE 0 -ZERO- et celle du coffret FIVE LIVE ARCHIVES regroupant 5 DVD live inédits du groupe.
En 2007, de nouveaux singles, une nouvelle tournée et un onzième album KISS suivi d’une seconde tournée promotionnelle au Japon :THEATER OF KISS autour du thème d’Alice au Pays des Merveilles indiquent une reprise officielle de l’activité de l’Arc en Ciel qui enchaîne en 2008 un single DRINK IT DOWN, thème principal du jeu vidéo Devil May Cry 4 sur Xbox 360 et PS3.
Paris enfin la même année, au Zénith, le 09 Mai pour le premier live de 10 dates en Europe, peu médiatisé mais dont le public vient de tous pays.
Laruku de nouveau en pause, envisage se retrouver pour ses 20 ans et permet à ses membres de travailler activement à leurs différents projets, mais néanmoins single, DVD, album photo et CD voit le jour pendant cette période. Le groupe est également choisi pour réaliser le générique de Wild 7.
Pendant ce temps, chacun explore des univers différents :
Hyde s’investit dans VAMPS, dont l’historique vaudrait encore une chronique à lui seul : https://www.youtube.com/watch?v=CFTEKhuw7U8&index=2&list=RDzqB4V7OzfSY
Ken crée avec Sakura, le premier batteur de Laruku, Sons Of All Pussys : https://www.youtube.com/watch?v=1SUBP8HSUUI
et Yuki rejoint Acid Android :
https://www.youtube.com/watch?v=8Szq3IRfJMs


L’arc en ciel : https://www.youtube.com/watch?v=jKbS5Bqp9Tw&list=RDjKbS5Bqp9Tw
Halloween Junky Orchestra : https://www.youtube.com/watch?v=DcB-9ZZCfGQ


Chronique : Zénaïde Caffet

Partager cet article

Repost 0