FRÀNÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAINS à l'Espace François Mitterand de Canteleu

Publié le par Patrice Vibert

 

IMG 8152sigMercredi 14 Mars, la salle François Mitterand de Canteleu accueillait le groupe FRÀNÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAINS, en tournée, après avoir fait la première partie de METRONOMY au Zénith de Paris le 02 mars, pour son cinquième album fraîchement sorti « E volo love ». Sa présence sur le label Domino Records qui signe aussi des pointures comme les ARCTIC MONKEYS ou THE KILLS est la preuve de tout l'intérêt que cette aventure musicale suscite.

Si la salle et ses fauteuils assis ne correspondent peut-être pas entièrement à ce groupe pop de la scène française, elle donnait l'occasion d'un concert peut-être plus intimiste et propice à une plus grande attention à ce groupe sans doute à un tournant de sa trajectoire.

Dès les premiers morceaux, François Marry s'expose à nous dans un jeu de scène d'une vitalité débordante, ne cessant de danser avec sa guitare comme un spectateur des autres membres du groupe. Pourtant, eux ne sont pas non plus en reste car malgré la présence de plusieurs instruments statiques ( percussions, clavier) c'est au contraire le mouvement qui domine leur jeu de scène. Les différents membres du groupe n'hésitent pas à échanger leur instrument et à prendre chacun leur tour la place centrale du chanteur sur la scène.

 

 

 

IMG_8129sig.JPGCommençant le concert par la musique douce et intimiste de « Azrou Tune », le groupe part ensuite vers une musique beaucoup plus pop, en alternant chant en français et en anglais, avec des morceaux comme « Soyons les plus beaux  ou « Be water ( Je suis de l'eau)" qui exploitent magistralement l'omniprésence des percussions, Cette omniprésence témoigne d'une recherche musicale qui éloigne ce groupe d'une pop trop classique, lui donnant une atmosphère venant des îles du sud ( par exemple avec « Edge of Town »).

Recherche musicale, des textes, et des jeux de scènes, trois éléments qui font de FRÀNÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAINS un groupe avec une identité qui se révèle à chaque concert.


Suite des photos

Commenter cet article