Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Concert : Joad au Clos Des Fées (Paluel 76) avec Sylvain Barbaray & Carole Coeugnet. GRATUIT

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

Concert :  Joad au Clos Des Fées (Paluel 76) avec Sylvain Barbaray & Carole Coeugnet. GRATUIT

Samedi 5 mars à 20:00
Commune de Paluel - Le Clos des Fées

24, Chemin des Falaises, 76450 Paluel

Un événement gros coup de cœur La Murmure.

Cette soirée est fortement conseillée. Redge

Entrée gratuite sur réservation dans la limite des places disponibles. Réservations: celine@joad.fr

Très heureux pour ceux qui ne connaissent pas de vous présenter Sylvain Barbaray en première partie et d'accueillir une exposition des photographies de Carole Coeugnet

Le Clos des Fées
24, Chemin des Falaises – Hameau de Conteville
76450 PALUEL
Tel : 02.35.99.25.46
accueil@leclosdesfees-village.fr
www.leclosdesfees-village.fr

samedi 5 mars

à 20:00

Publié dans Coup de Coeur, Concert

Partager cet article

Repost 0

D’Espairs Ray Chronique : Zénaïde Caffet

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

D’Espairs Ray Chronique : Zénaïde Caffet

D’Espairs Ray, un très gros coup de cœur, un coup de foudre, même ! Malheureusement le groupe n’existe plus aujourd’hui mais il demeure à mon sens une très belle figure qui a traversé le genre Visual kei, ou Deburo kei, plus exactement. Un sous-genre, plutôt. Orienté vers un style visuel et musical plus sombre, évoquant un malaise, sorte d’amertume, illustré par le nom du groupe lui-même : Rayon de Désespoir, représentatif d’une partie de la jeunesse japonaise des années 90, peut être perdue entre traditions et modernisme, et sans doute aussi influencée par la dépression post « miracle économique » dont on situe l’apogée en 1988 mais surtout perdue dans l’adolescence comme nombre de jeunes gens à travers le monde.
C’est en Septembre 1999 que le groupe voit le jour, constitué de ses quatre membres androgynes et ténébreux : Hizumi au chant, Karyu à la guitare, Zero à la basse et Tsukasa à la batterie. Et ils osent. Audacieux, leur son incontestablement métal, rock alternatif est férocement enrichie par des envolées de « matières » musicales sonnant pop, électro, bruitiste, ethnique aussi selon les époques, rendant un effet de texture et de relief qui interpelle. Il s’agit d’une musique qui nous pose et nous emmène à la fois, lourde et hypnotique. J’ai surtout un énorme coup de cœur pour la voix, parfois stridente mais le plus souvent d’une tessiture envoutante, chaleureuse et qui en même temps contrebalance le côté hypnotique de leur musique, et nous permet, avec peine, de garder un pied sur terre. A croire qu’ils ne sont pas musiciens mais des apprentis sorciers, qui explorent, découvrent des combinaisons improbables et qui pourtant se révèlent chaque fois sublimes.
Côté discographie, ils ont réalisés 8 albums en dix ans : Terrors (2001), Born (2004), Coll:set (2005), MIЯROR (2007), Redeemer puis Immortal la même année (2009), Monsters (2010), et Antique (2011) et une bonne quinzaine de singles et Maxis, tous plus surprenants les uns que les autres, éclectiques et fidèles à leur genre et toujours des succès.
En 2003, la sortie du maxi single Garnet, réputé comme étant leur plus belle réussite auprès des fans, les propulse à la première place du top Oricon Indie.
Au Japon ils participent à de nombreux évènements : s’ils montent sur scène dès le début, avec notamment une tournée de douze dates en 2002 au Japon, il faudra attendre Octobre 2004 pour les découvrir en Europe pour la tournée « Wollust ward dem Wurm gegeben » avec une date à Berlin et à Paris, et au cours de laquelle ils feront l’objet d’un reportage sur Arte. Ils reviendront en Europe plus précisément à Munich et au Trabendo à Paris en 2005.
Très actifs, on retiendra leur passage sur des évènements comme en 2003, le Stylish wave '03 Mega force et le Beauti-fools Fest 03, évènement organisé par le célèbre magazine Fools Mate et très médiatisé.
On retiendra surtout la participation de D’ESPAIRS RAY en 2008 au festival Taste of Chaos aux Etats-Unis, où il présentera sa dernière compo : Kamikaze.
On note aussi en mars 2010, la sortie de leur best-of Immorta en Europe puis l’annonce d’une tournée mondiale pour la présentation de l’album: Human-clad Monsters aux États-Unis, Russie, Allemagne, Hongrie, Pologne, Italie et Canada.
Dès le début, les singles, les albums, les billets de concerts s’arrachent comme des petits pains et le groupe se fait une place sur la scène internationale.
La sortie de Monster marque un tournant dans leur univers, et plus largement dans la musique rock où Tsukasa parlera de « Digital Metal ».
Malheureusement, l’aventure cesse en 2011 où D ESPAIRS RAY annonce une pause de plusieurs mois afin qu’Hizumi soigne une infection des cordes vocales, hélas, le groupe se sépare le 15 juin 2011 en raison de ce trouble de santé qui laissera les fans dans un profond désarroi…
Et moi je suis bien embarrassée quand au choix des titres à vous suggérer tant leurs compos diffèrent et excellent toutes autant que les autres…






Chronique : Zénaïde Caffet

Publié dans Hors les murs, visual kei

Partager cet article

Repost 0