les 10 ans de Lady Arlette Vendredi 3 mai, Trianon Transatlantique 20h30

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

La fine équipe ! Lady Arlette et Vincent Blanchard Merci Thierry Chion pour cette bonne idée de nous mettre en vis à vis (vies à vies - vices à vices :)) Photo : TYG!

La fine équipe ! Lady Arlette et Vincent Blanchard Merci Thierry Chion pour cette bonne idée de nous mettre en vis à vis (vies à vies - vices à vices :)) Photo : TYG!

Vendredi 3 mai, nous fêtons les 10 ans de Lady Arlette au Trianon Transatlantique de Sotteville-lès-Rouen (20h30)

10 ans !!! 11 ans ouii que je suis My Lady Arlette l’intrépide guitariste de Claire et ses Radis depuis 2002 ! My Lady Arlette commence à faire parler d'elle en 2008 comme artiste solo pour éclore avec un album 7 titres magnifique. "Le Cabaret Improbable"
J'adore Lady Arlette pour ses textes et sa musique, pour son indépendance et sa fougue sur scène, je l'adore aussi pour ses tenues à la scène comme à la ville et sa magnifique guitare .
Pour moi elle est une belle artiste touchante, véritable artisane de la musique française que je comparerai volontiers à Vincent Blanchard autre artiste de Rouen qui comme ma Lady bosse énormément pour sa passion, qui comme par hasard on retrouve aux manettes pour le concert du Trianon ;-)
My Lady Arlette pour ce que tu es et pour ce que tu fais je t'aime ..Redge

10 Ans, ça se fête !
Voilà une décennie que Lady Arlette promène sa poésie, son étonnement mélancolique et sa guitare blanche, entre mélodies pop et rock dentelle. Dix ans d'amour de la chanson, des mots et du contact avec le public. Dix ans qu'elle voyage en inter-cité ou en transsibérien, les rails toujours un peu décalés et les aiguillages détonants. Pour l'occasion, elle sort un best of en version physique et digitale ! En compagnie de ses complices, elle nous offre des nouveaux titres, des chansons revisitées par Ludwig Brosch, des invités remarquables, et des surprises !


« Sur scène, elle met toute sa fougue, sa fantaisie échevelée et un humour décapant. Imprévisible, engagée, attachante. »
Rouen Mag


Paolo Consiglio : guitares, chœurs / Clémence Denoyer : basse, chœurs / Valentin Hébert : batterie / William Pina : clarinettes, claviers / Vincent Blanchard : son (avec Jérôme Bulan) et Stan Morelle : lumières
Et des invités de talent : Blandine Champion, Stéphane Coubray, guL, Benoît Hauchecorne, ArnoH, Claire Jau, Qu’en pense Gertrude ?, Fredericke Richard, Jérôme Sautier, Mirjam Tautz, Lili Vital 

Il reste quelques places ... Par ici pour les réservations (02 35 73 95 15 / reservation@trianontransatlantique.com ou sur les réseaux France Billet, Fnac ...)

 

Pour ses 10 ans de scène, Lady Arlette s'offre un "best of" revisité : 10 titres de la Lady réarrangés par Ludwig Brosch avec des invités comme guL, Dominique Bonafini, Claire Jau, Lili Vital ou Hauchecorne et 3 titres revus par Qu'en pense Gertrude ?, Stéphane Coubray et Arnaud Herrero (de H comme ArnoH) 
Tracklist : 
1.
Virage en épingle 03:40    
2.
A l'ombre 03:21    
3.
A l'ouest de l'éléphant (avec Hauchecorne) 03:52    
4.
Rosemary Brown 02:57    
5.
Assis au bout du vent (avec Lili Vital) 03:17    
6.
Titube encore 03:04    
7.
Blue Washington (avec Claire Jau) 03:31    
8.
Je suis Diva (avec Dominique Bonafini) 03:32    
9.
Je suis Madame 04:16    
10.
J'aime les vieilles qui fument (avec guL) 04:00    
11.
Ma Couturière me dit (par Qu'en pense Gertrude ?) 02:35    
12.
La Foule des séparés (par Arnaud Herrero) 02:40    
13.
Un verre à pied va plus loin (par Stéphane Coubray) 03:38    
paroles
acheter la piste
crédits
paraît le 9 mai 2019 

 

Lady Arlette
Chansons populaires mélodramatiques / Garage 
07 titres "Le Cabaret Improbable"

Lady Arlette
Chansons populaires mélodramatiques / Garage 
07 titres "Le Cabaret Improbable"
Lady d'opérillette dûment certifiée franc-comtoise, ses origines sont pour le moins obscures. On peut dater vraisemblablement la première apparition musicale d'une Lady Arlette au "Chaudron aviné" de Chamesol (Haut Doubs) le 13 juin 1658. Son titre de « lady » fut honteusement dérobé au patron d’une taverne malfamée d’Alsace, un soir de beuverie. Victime d’un AOC, Lady Arlette ne se souvient de rien. « Madame Arlette, dit-elle, me faisait trop penser à mon amie Claude. » Elle se présente comme une chanteuse à la vue dégagée (sa chanson « J’habite une plaine », dont le texte engagé fait trembler les sbires d’un certain N.S. reste l’un de ses titres phares). Elle fête cette année ses 25 ans de non carrière et pour cela elle n’accorde pas d’interview aux Inrockuptibles. Son Cabaret Improbable a la modeste ambition de réunir sur des sillons virtuels les parcours de différents musiciens qui ensemble, dans la réalité, se seraient peut-être entretués. On peut y croiser : le talentueux & groovissime Pierre Lacheray à la basse (O-ne, Peeble ...), l'excellent Thierry "Titaye" D. aux baguettes, Yan Anthoine (Ganesh EKB ...), Ariane Delamotte & Claire Jaumotte (Claire et ses radis ...), The Qub, Joce, Antoine Josse ... L.A. comme on l’appelle à San Francisco, aime aussi jouer avec des musiciens jeunes et dynamiques (« Ca me rappelle les folles soirées avec Lawrence d’Arabie (un autre membre des LA !) ») comme Claire Jaumotte (et ses radis) et Zoowaks. Gratitude éternelle et profonde à la Grande Ariane Delamotte pour les photos et Cédric pour les retouches.
lamurmure.free.fr/ chronique 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article