Chronique Piano solo Matthieu Sérino

Publié le par Redge La Murmure * Le Blog des Murmurien(nes) *

Chronique Piano solo Matthieu Sérino

Un peu de douceur dans ce monde de brute. Redge

Cet album est une suite de compositions originales, courtes et mélodiques. Les titres sont liés entre eux par des notes de transitions et “interludes”, brèves variations du premier thème, participant à l’unité de l’album. Influencé par des compositeurs tels qu’Erik Satie ou Philip Glass, Matthieu Sérino développe un langage sobre et épuré, aux frontières de la musique narrative.

Matthieu Sérino apprend le piano dès 7 ans avec le pianiste Tristan Lofficial (Opéra de Paris) qui lui enseigne la musique classique tout en développant le langage instrumental par l’improvisation et la composition.

A partir de 2003, Matthieu Sérino multiplie les expériences scéniques avec ses différentes formations (Istria –Jazz groove ; Polaris – duo d’improvisation piano-voix), ainsi qu’en solo.

En 2006, il intègre le département Jazz et musiques improvisées de l’école Jazz à Tours.

Matthieu Sérino écrit par la suite les musiques originales de plusieurs pièces de Théâtre :

- Cyanure et Baratin, de Raphaël Thet et Véronique Badré, Compagnie Muses en Scènes, (Théâtre de la Reine Blanche, Paris ; Théâtre L’Agoreine, Bourg-la-Reine) ;

- Faits divers, textes de Dario Fo et Franca Rame, Compagnie libre envol (Château du Plessis Macé ; Théâtre du CESAME, Ste-Gemmes-sur-Loire ; Festival Le tout pour le tout, Angers) ;

- Saloon, de Raphaël Thet et Véronique Badré, Compagnie Muses en Scènes (Théâtre Le Colombier, Ville d’Avray).

Matthieu Sérino écrit aussi les musiques originales de deux éditions du spectacle interactif du Château de La Guerche (Touraine) en 2008 et 2009.

En 2013, il commence l’écriture de son premier album éponyme qui paraît le 21 juin 2014.

Publié dans Groupes de Normandie

Commenter cet article